Négociation de contrat
Non classé

« La Médiation pour l’Avocat » 4/4 – Quel rôle pour l’avocat dans une médiation ?

Ce texte est proposé et mis à disposition selon le contrat « Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale- Pas de Modification 2.0 » par les membres de l’Académie de la Médiation sur leur site academie-mediation.fr sous le titre « La Médiation pour l’Avocat »
Je le reprends ici sans modification de fond mais sur la forme, je l’ai séparé en 4 messages dans le présent blog.
Pierre Gerardin


1/4 – En quoi la médiation intéresse les avocats ? 

4/4 – Quel rôle pour l’avocat dans une médiation ?


4/4 – Quel rôle pour l’avocat dans une médiation ?

A l’examen de l’affaire, l’avocat apprécie si une solution amiable doit être recherchée et s’il est utile d’avoir recours à un médiateur,
le plus souvent pour des raisons économiques, ou de rapidité, mais aussi par exemple, en cas de fort contenu émotionnel, d’image de marque à préserver, de complexité particulière du litige, de présence de nombreuses parties en cause, d’enjeux économiques importants.

Il informe son client sur l’opportunité de recourir à la médiation et sur les modalités de sa mise en oeuvre.

Une fois l’accord du client obtenu, l’avocat prend contact avec un médiateur, un centre de médiation, ou directement avec la partie adverse, et éventuellement avec le juge déjà saisi, pour proposer la médiation, l’organiser et, notamment, choisir le médiateur.

L’avocat prépare la médiation avec son client tant sur le plan pratique que stratégique. Il le conseille et l’accompagne à toutes les étapes.

Lorsque la médiation s’engage, le médiateur reçoit les parties et les aide à dialoguer pour identifier clairement les difficultés, les intérêts profonds qui s’y attachent, et, en stimulant leur créativité, il fait émerger des options mutuellement satisfaisantes en vue d’une solution.

Les besoins des parties ayant été bien identifiés, l’avocat participe activement à la recherche et à l’élaboration de solutions « sur mesure », grâce à ses connaissances et son expérience des situations de conflit, tout en veillant à la défense des intérêts
de son client.

Enfin, l’avocat rédige et garantit la licéité de l’accord de médiation, en particulier au regard des règles d’ordre public; cet accord peut prendre la forme d’une transaction. Le cas échéant, l’avocat peut faire homologuer l’accord.


Au sujet de Pierre GERARDIN

Médiateur certifié CCI Bordeaux. Indépendant, neutre et impartial (formation CMAP). Mes clients entrepreneurs en Aquitaine ont un Litige Commercial (client/fournisseur biens ou services, franchiseur/franchisé, propriétaire de marque/titulaire de licence, conflit d’associés) et ne veulent pas -ou ne veulent plus- faire un Procès. Je les aide à construire, en pleine confidentialité, rapidement, à un coût maîtrisé, un Accord Amiable exécutoire qui respecte les besoins et les intérêts de chacun tout en préservant les relations futures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *